éclOZe Bien-être professionnel

Déontologie

Formation de l’intervenant

L’intervenant est diplômé dans sa spécialité.
Il a fait l’objet d’un travail sur soi et participe à des supervisions ou a minima à des groupes d’intervision entre pairs.

Neutralité

L’intervenant est attentif au métier, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes du système dans lequel évoluent ses clients.
Il veille à agir avec un haut niveau d’intégrité pendant toute la durée de la prestation, en conservant la neutralité de sa position extérieure à l’organisation (il ne prend pas position, ni ne s’ingère dans des questions internes.)

Indépendance

L’intervenant garde sa liberté de refuser un contrat d’accompagnement pour des raisons personnelles ou éthiques ou qui le mettraient en porte-à-faux par rapport à l’application de la présente charte déontologique.
Si, au cours de la prestation, l’intervenant constate que d’importantes divergences ne lui permettent plus de fonctionner selon les termes du contrat, il est dans l’obligation éthique d’y mettre fin en expliquant clairement les raisons de sa décision.
Dans la mesure du possible, il veillera à proposer d’autres options à son client.

Confidentialité

L’intervenant est tenu par le secret professionnel.
Toute information sur un client est traitée de façon strictement confidentielle sous réserve du respect des lois en vigueur et des spécificités des prestations.
Cette règle de confidentialité est essentielle pour l’établissement d’une relation de confiance sans laquelle le processus d’accompagnement ne peut ni commencer, ni perdurer.

Non jugement

Ne pas juger, c’est accepter l’autre tel qu’il est, tel qu’il se ressent ; c’est accepter ses forces, c’est accepter ses faiblesses, ses doutes, ses contradictions. La personne toute entière, dans sa globalité.
Cette posture est essentielle pour créer le climat de confiance.