éclOZe Bien-être professionnel

Groupes d’échanges de pratiques

Qu’est-ce qu’un groupe d’échanges de pratiques ?

Dans un contexte culturel où les collaborateurs ne partagent pas facilement leurs pratiques au sein d’une même organisation (peu de reconnaissance du droit à l’erreur, peur de parler de ses difficultés, isolement géographique, peu de temps à consacrer au partage des informations…), le Groupe d’échanges de pratiques est un dispositif qui permet à l’ensemble des professionnels d’une entité, quelle que soit leurs fonctions, de travailler efficacement l’articulation de leurs différents savoir-faire dans la mise en oeuvre de leurs missions collectives.

Les échanges collectifs amènent un questionnement des pratiques, chacun apportant sa réflexion et son expérience. Ils suscitent souvent un changement de regard sur la situation évoquée, parfois vécue comme une situation bloquée, dans laquelle le professionnel se sent peu efficace, voire en échec. Ils amènent à une relecture plus collective de cette situation.

S’en dégagent des pistes de réflexion et d’action.

En décloisonnant l’organisation du travail, ce groupe offre la possibilité d’améliorer la connaissance des participants entre eux et des services qu’ils représentent ainsi que la compréhension des contraintes inhérentes à chacun.

Le groupe d’échanges de pratiques est un processus de plusieurs séances de réflexion d’une demi-journée de travail espacées de façon régulière, sur une période relative aux objectifs à atteindre, et qui réunit des représentants généralement volontaires des services concernés.

Mis en place de façon ponctuelle (ex : lors de séminaires), des outils adaptés permettent de faire participer des groupes de très grande taille.

Public

Professionnels d’une équipe pluridisciplinaire ou représentants de différentes équipes partageant une mission commune.

Exemples d’objectifs visés :

  • Identifier, créer, consolider ou faire évoluer une identité, des valeurs communes et une culture interne
  • Valoriser, mutualiser et pérenniser des savoir-faire individuels et collectifs qui constituent le savoir d’une organisation (souvent perdu en raison des départs à la retraite, du turnover…)
  • Améliorer la qualité des services rendus aux usagers
  • Co-élaborer de nouvelles pistes d’action face à des projets ou des situations complexes